Yves-Eric 2boy
Yves-Eric 2boy

Sans titre (Installation au 36 rue des Envierges), 2012, tirage numérique sur bâche, 405 x 270 cm © Yann Le Pape

press to zoom
Yves-Eric 2boy
Yves-Eric 2boy

Vue d'exposition © Yann Le Pape

press to zoom
Yves-Eric 2boy
Yves-Eric 2boy

Sans titre, 2012, bois, peinture acrylique laquée, 28 x 22cm © Yann Le Pape

press to zoom
Yves-Eric 2boy
Yves-Eric 2boy

Vue d'exposition © Yann Le Pape

press to zoom
Yves-Eric 2boy
Yves-Eric 2boy

Sans titre #26, 2011, acrylique sur toile, 100 x 100 cm

press to zoom
Yves-Eric 2boy
Yves-Eric 2boy

Double sexe, 2008, peinture acrylique sur toile, 70 x 70 cm

press to zoom
Yves-Eric 2boy
Yves-Eric 2boy

Sans titre #27, 2011, acrylique sur toile, 90 x 130 cm

press to zoom
Yves-Eric 2boy
Yves-Eric 2boy

Sans titre #11, 2011, acrylique sur toile, 30x30 cm, 2011

press to zoom
Yves-Eric 2boy
Yves-Eric 2boy

Sans titre #35, 2011, acrylique sur toile, 30 x 30 cm

press to zoom
Yves-Eric 2boy
Yves-Eric 2boy

Sans titre #30, 2011, acrylique sur toile, 65 x 81 cm

press to zoom
Yves-Eric 2boy
Yves-Eric 2boy

Sans titre #28, 2011, acrylique sur toile, 80 x 80 cm

press to zoom
Yves-Eric 2boy
Yves-Eric 2boy

Sans titre #18, 2011, acrylique sur toile, 200 x 80 cm

press to zoom
Yves-Eric 2boy
Yves-Eric 2boy

Vue d'exposition © Yann Le Pape

press to zoom
Yves-Eric 2boy
Yves-Eric 2boy

Sans titre, 2012, bois, peinture acrylique laquée, 28 x 22cm © Yann Le Pape

press to zoom
1/1

#15

Yves-Eric 2boy

YVES-ERIC 2BOY

Exposition personnelle

Commissariat de Laetitia Chazottes

24/02/2012 -31/03/2012

​On serait tenté de ne porter qu’un regard diverti sur l’univers si immédiatement familier d’Yves Eric 2boy.


Son environnement formel fait corps avec une signalétique parfaitement reconnaissable. Ses emprunts lointains à la trame narrative du storyboard, le systématisme linéaire du panneau publicitaire, tout comme une relative complaisance à jouer de l’environnement bidimensionnel orthonormé du jeu vidéo, invitent à une lecture rapide. Son travail cherche cependant à équilibrer la menace de mondes toujours susceptibles de prendre le pas l’un sur l’autre : le stable et le mouvant, le dur et le mou, le solide et le liquide. Comme happés, nous participons instantanément d’un univers homogène, silencieux, quasi aquatique. Sa plasticité tient du rendu numérique autant que de la physicalité de l’art des façades - wall painting, street art.

Yves Eric 2boy met en place un système simple, un système binaire favorisant la sérialisation : fonds aux couleurs froides, bleus, gris, parfois verts. Au milieu de cet univers, une entité biomorphique rose, passive et molle, apparaît sous la forme d’une goutte. Tout se passe comme si le « système » 2boy démultipliait les possibilités narratives des accidents auxquels cette goutte pourrait être confrontée.

La simplicité, la fraîcheur, cette spontanéité qui n’en est pas une, nous arrête sur l’écran « bubbellisé » de sa peinture. La jubilation du peintre est contrôlée ; et, la densité de l’image acquise, l’énergie visuelle reste contenue. C’est peut-être cette cohérence qui nous amène au partage, qui nous fait croire à l’ouverture d’un monde possible.

DOSSIER DE PRESSE