FR | EN

#45


Cécile Beau, Meteors ascendances (Aarhus), 2016, Cyanotype sur papier, 65 x 50 cm



02/06 -29/07/2017
vernissage vendredi 02/06/2017, 18h
 
Cécile Beau
LITHIQUE
 
Exposition personnelle
Texte de Julien Bécourt

« Il ne s’agit pas d’affirmer, du moins pas simplement, d’affirmer que les astres nous influencent, qu’ils gouvernent notre vie, mais d’accepter cela en ajoutant que nous aussi nous influençons les astres, car la Terre, elle-même, n’est qu’un astre parmi les autres, et tout ce qui vit sur elle (ainsi qu’en son intérieur) est de nature astrale. Il n’y a que du ciel, partout, et la Terre en est une portion, un état d’agrégation partiel. »
(Emmanuele Coccia, La Vie des plantes, Une métaphysique du mélange, Bibliothèque Rivages, 2016)

« Je parle de pierres qui ont toujours couché dehors ou qui dorment dans leur gîte et la nuit des filons. (…) Elles sont du début de la planète, parfois venues d’une autre étoile. Elles portent alors sur elles la torsion de l’espace comme le stigmate de leur terrible chute. Elles sont d’avant l’homme ; et l’homme, quand il est venu, ne les a pas marquées de l’empreinte de son art ou de son industrie. Il ne les a pas manufacturées, les destinant à quel usage trivial, luxueux ou historique. Elles ne perpétuent que leur propre mémoire. »
(Roger Caillois, Pierres, 1966 )

« S’il y a un point central dans cet univers, tu es sur la planète qui en est le plus éloigné. »
( Luke Skywalker à C3PO, La Guerre des Étoiles, 1977 )
Accrétion, 2017, Installation, Bétonnière, sable, charbon, roches volcaniques
Cement mixer, sand, charcoal, volcanic rocks

Dans l’œuvre de Cécile Beau, il n’est question que de révélation, dans tous les sens du terme. Révélation comme action de dévoiler, de rendre visible ou audible des phénomènes qui échappent à notre perception immédiate, mais aussi au sens d’épiphanie, d’illumination. Car Cécile Beau ne s’empare pas du réel tel qu’il nous apparaît, mais tel qu’il est en lui-même, au cœur vibrant de la matière, à travers ses strates et ses sous-couches sédimentaires – un réel fragmenté, inorganique et exogène. D’une économie de moyens proche de l’arte povera, mais avec une sensibilité décuplée par un ressenti hors-monde et hors-soi, ses installations s’appuient le plus souvent sur des matériaux pauvres et des dispositifs anti-spectaculaires. Il y est toujours question d’encodage et de décryptage, de formules alchimiques et de physique quantique, de cosmologie et d’archéologie. Accrétions et sédiments, matière noire et bruit de fond de l’univers y sont soutirés d’une réalité physique au seuil du discernement.

Placée sous le signe de l’astrophysique, l’exposition – dont le titre renvoie à la préhistoire - s’attache à explorer l’état transitoire des éléments minéraux, de leur origine cosmique (météorite) à leur transformation en sédiment géologique (roches, pierres, cailloux, sable, poussière), avant d’être accaparée par l’homme comme matière première. Se refusant à trancher entre le vertige métaphysique, l’allégorie poétique ou la rationalité scientifique, Cécile Beau nous place en face d’une forme de science-fiction phénoménologique.


Kishar, 2017, ciment, sable, encre de chine, pigments, terre, roches volcaniques
cement, sand, chinese ink, pigments, soil, volcanic rocks
Ø 19 cm

Ilu, 2017, ciment, sable, encre de chine, pigments, terre, roches volcaniques
cement, sand, chinese ink, pigments, soil, volcanic rocks
Ø 30 cm
Damkina, 2017, ciment, sable, encre de chine, pigments, terre, roches volcaniques
cement, sand, chinese ink, pigments, soil, volcanic rocks
Ø 19 cm
Dumuzi, 2017, ciment, sable, encre de chine, pigments, terre, roches volcaniques
cement, sand, chinese ink, pigments, soil, volcanic rocks
Ø 30 cm
Meteors Ascendances (série), 2016
Cyanotype sur papier / Cyanotype on paper
65 x 50 cm

Albedo 0,60, 2017, Groupe frigorifique, cuivre, eau, encre de chine, bac polyéthylène
Frigorific system, copper, water, chinese ink, polyethylene tub
Ø 150 cm




MERCI à
https://www.facebook.com/rhumclement.fr/?brand_redir=10651759996