FR | EN

#11

Sylvain Gelinotte, L'homme qui portait le monde, 2011, Gravure sur bois, encre, acrylique, 170x128 cm 


sylvain gelinotte HOMEMADE CIRCUS 
exposition du 15 octobre au 12 novembre 2011 
vernissage vendredi 14 octobre 2011 de 18h à 22h

À l’origine des travaux exposés au 22,48 m², l’intention de Sylvain Gelinotte est de représenter le monde d’un cirque avec des éléments empruntés à la vie quotidienne, pas forcement très riches en symbolique ni en prestige : un cirque fait maison, où la mise en scène se ferait facilement dans un salon ou une salle à manger. Deux personnages (monsieur et madame tout le monde), par le biais de quelques déguisements, se prendraient à parodier des numéros spectaculaires typiques de ceux que nous voyons justement dans les cirques : le dresseur d'animaux féroces, le briseur de chaînes, l'homme électrique…
À coté des deux personnages, apparaîtraient un tas d'animaux appartenant plutôt au monde animal mineur, rampant, humide, modeste et léger. Quant aux décors de HOMEMADE CIRCUS, ils seraient faits d'objets issus du mobilier le plus ordinaire (un canapé, un tapis, etc.). Il y aurait aussi une flore, mais elle serait complètement factice : une nature domptée, mise en pot, voire même en plastique.
Par ces jeux, ces deux humains exorciseraient leurs fantasmes, leurs angoisses; ils oublieraient de faire partie des mortels dénués de pouvoirs magiques et sans talent aucun et se sentiraient, le temps court d’un numéro, dotés de qualités extraordinaires. 
De l’ironie au grotesque, en passant par la dérision, le HOMEMADE CIRCUS de Sylvain Gelinotte, nous invite à explorer l’espace qui existe entre les capacités humaines et les aspirations surhumaines, entre ce qui appartient à l’ordinaire et ce qui relève du spectaculaire, entre le vrai et le mythe, l’être et le montrer. 

Téléchargez le DOSSIER DE PRESSE